Les athlètes qui ont changé le sport

Publié le : 03 décembre 202211 mins de lecture

Les athlètes qui ont changé le sport sont ceux qui ont fait preuve d’un talent exceptionnel et d’un courage hors du commun. Ils ont su dépasser les limites de ce que les hommes peuvent accomplir et ont inspiré les générations futures. Ces athlètes ont marqué l’histoire du sport et ont laissé une trace indélébile dans nos mémoires.

Michael Jordan: Le roi de la NBA

Michael Jordan est un ancien joueur de basket-ball américain né le 17 février 1963. Il a été surnommé « His Airness » en raison de ses capacités aériennes exceptionnelles. Jordan a été un élément clé de la popularité du basket-ball dans les années 1980 et 1990. Il a remporté six championnats NBA avec les Chicago Bulls et a été nommé MVP des Finales NBA à cinq reprises. Jordan a également été sélectionné en NBA All-Star Game dix fois, a remporté le prix du meilleur défenseur de l’année et a été nommé meilleur joueur de l’année de la NBA cinq fois. Au cours de sa carrière, il a établi de nombreux records en marquant et en volant des ballons. Jordan a également été impliqué dans plusieurs événements marketing, notamment avec Nike, Gatorade et Wheaties. En raison de son influence sur le basket-ball et sur la culture populaire, Jordan a été surnommé « le roi de la NBA ».

Babe Ruth: Le sultan du baseball

George Herman Ruth, Jr., dit Babe Ruth, est un joueur de baseball américain, né le 6 février 1895 à Baltimore et mort le 16 août 1948 à New York. Il a également été surnommé « le Bambino » et « le Sultan du baseball ».

Considéré comme l’un des plus grands joueurs de baseball de l’histoire, Babe Ruth a marqué l’époque à laquelle il a joué et a joué un rôle important dans le développement du baseball en tant que sport populaire. Il a été le premier joueur de baseball à être célèbre en dehors du milieu des joueurs de baseball et a été un pionnier dans le marketing des athlètes.

Babe Ruth a commencé sa carrière professionnelle de baseball en 1914 avec les Baltimore Orioles, avant de rejoindre les Boston Red Sox en 1915. Il a passé huit saisons avec les Red Sox, remportant trois championnats de la World Series. En 1918, il a battu le record de l’American League pour le nombre de circuits au cours d’une saison, avec eleven.

En décembre 1919, les Red Sox ont vendu Babe Ruth aux Yankees de New York pour 125 000 dollars, une somme record pour l’époque. Cette transaction a profondément perturbé les fans de Boston et a été l’une des principales raisons pour lesquelles les Yankees ont dominé le baseball dans les années 1920 et 1930.

Avec les Yankees, Babe Ruth a battu son propre record de circuits en 1920, avec fifty-four, et a établi de nouveaux records pour les plus grand nombre de points produits et de coups sûrs en une saison. Il a également conduit les Yankees à sept championnats de la World Series, en 1921, 1922, 1923, 1927, 1928, 1932 et 1933. En 1927, il a battu le record de l’American League pour le nombre de circuits au cours d’une saison, avec ses sixt-neuf.

Au cours de sa carrière, Babe Ruth a été sélectionné pour jouer dans quatorze All-Star Games et a été élu au Baseball Hall of Fame en 1936. Sa popularité a permis de lever des fonds pour de nombreuses causes, dont la lutte contre le cancer. Il est décédé d’un cancer de l’amygdale en 1948.

Jackie Robinson: Le pionnier du baseball

Jackie Robinson a été le premier joueur afro-américain à jouer dans les ligues majeures de baseball, brisant la couleur barrière qui avait longtemps exclu les joueurs noirs de ce sport. Robinson a été un pionnier dans le baseball et dans le monde des athlètes afro-américains, ouvrant la voie à d’autres joueurs noirs comme Willie Mays et Hank Aaron. Robinson a été un excellent joueur de baseball, mais son impact sur le sport et sur la société est ce qui le rend vraiment unique. Sa force mentale et sa détermination ont été un exemple pour les joueurs de baseball et les athlètes afro-américains, et il a montré au monde que le baseball était un sport pour tous.

Muhammad Ali: Le champion du monde de boxe

Muhammad Ali est considéré comme l’un des plus grands athlètes de tous les temps. Il a été le premier boxeur à être nommé « Sportif de l’année » par le magazine « Sports Illustrated ». En 1964, il a été le premier boxeur à gagner un titre mondial en battant Sonny Liston. Il a ensuite été sacré champion du monde trois fois. En 1967, il a été dépouillé de son titre après avoir refusé de servir dans l’armée américaine. Il a été réhabilité en 1971 après avoir battu George Foreman en Afrique du Sud. Après sa carrière de boxeur, il est devenu un activiste pour les droits civiques. Il est décédé en 2016 à l’âge de 74 ans.

Jesse Owens: Le roi de l’athlétisme

Jesse Owens est né le 12 septembre 1913 dans une famille de fermiers pauvres dans l’Alabama. Il a été surnommé « le roi de l’athlétisme » et a été l’un des plus grands athlètes de l’histoire. Il a participé aux Jeux olympiques de Berlin en 1936 et a remporté quatre médailles d’or, battant de nombreux records du monde. Sa victoire a été un coup dur pour le régime nazi, qui voulait que les Jeux soient une vitrine pour sa supériorité raciale. Owens a ensuite été victime de racisme aux États-Unis. Il a été oublié par les médias et n’a pas reçu de bourse d’études. Il est mort en 1980, mais son héritage perdure.

Jim Thorpe: Le Dieu de l’athlétisme

Rares sont les athlètes qui ont marqué l’histoire du sport comme Jim Thorpe. Né dans une famille d’Amérindiens dans l’Oklahoma, il a été élevé dans la tradition de l’athlétisme. Il a commencé sa carrière dans les équipes de football et de baseball de l’université Carlisle, avant de devenir un champion d’athlétisme. En 1912, il a participé aux Jeux Olympiques de Stockholm, où il a remporté les épreuves de l’athlétisme. Mais sa victoire a été couronnée de controverses, car on a découvert plus tard qu’il était professionnel. Cela a entraîné la déchéance de ses médailles, mais Thorpe était déjà devenu une légende. Il a ensuite poursuivi sa carrière dans le football américain et le baseball, avant de se retirer des sports en 1928. Il est mort en 1953, mais son héritage vit toujours.

Billie Jean King: La reine du tennis

Billie Jean King est une pionnière du tennis. Elle a grandi dans une famille de la classe moyenne et a commencé à jouer au tennis à l’âge de huit ans. En 1969, elle a remporté son premier tournoi du Grand Chelem à Wimbledon. Elle a ensuite remporté 12 titres du Grand Chelem, dont six à Wimbledon. En 1973, elle a battu le joueur de tennis masculin Bobby Riggs dans ce qui est devenu connu sous le nom de « Match des sexes ». Ce match a été télévisé à travers le monde et a permis aux femmes de tennis de gagner des droits égaux au sein de leur sport. King a ensuite fondé la Women’s Tennis Association (WTA) et a continué à gagner des titres jusqu’à la fin de sa carrière. Elle a été la première femme à être intronisée au Temple de la renommée du tennis en 1987. King a continue à être une championne des droits des femmes et des LGBTQ+ tout au long de sa vie. En 2009, elle a été nommée parmi les « 100 femmes les plus influentes du monde » par le magazine Time.

Arthur Ashe: Le prince du tennis

Arthur Ashe est considéré comme l’un des plus grands joueurs de tennis de l’histoire. Il a été le premier Afro-Américain à gagner l’un des quatre tournois du Grand Chelem et a remporté trois titres du Grand Chelem au cours de sa carrière. Ashe a également été l’un des premiers joueurs de tennis professionnels à s’engager dans des activités sociales et politiques. En 1968, il a été le premier joueur noir à être classé numéro un au monde par la Fédération internationale de tennis. Ashe a été un ardent défenseur des droits des minorités et a lutté toute sa vie pour l’égalité des races. En 1993, Ashe a été diagnostiqué avec une leucémie et est décédé quelques années plus tard, à l’âge de 49 ans. Sa mort a été un choc pour le monde du tennis et a inspiré de nombreux joueurs à suivre ses traces en s’engageant dans des causes sociales et politiques.

Pele: La legende du football

Encore aujourd’hui, il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de tous les temps. Pele a commencé sa carrière de joueur de football professionnel à l’âge de 15 ans, et a joué pour le club de Santos pendant 19 ans. Il a ensuite rejoint le club de New York Cosmos, avant de prendre sa retraite en 1977. En 1994, il a été nommé ambassadeur du football par la FIFA.

Au cours de sa carrière, Pele a remporté trois Coupes du Monde avec l’équipe du Brésil (1958, 1962 et 1970), et a été élu Joueur de l’année trois fois (1958, 1970 et 1972). Il a également été nommé Athlète du siècle par le Comité international olympique en 1999. Pele a marqué 1281 buts en 1363 matchs, et a été le premier joueur à atteindre les 1000 buts.

Sa carrière a été marquée par de nombreux records et accomplissements, mais Pele est surtout connu pour avoir popularisé le football dans son pays natal, le Brésil. Il a aidé à faire du Brésil l’une des équipes les plus dominantes du football, et a contribué à populariser le sport dans le monde entier. Pele est un véritable icon du football, et son influence est toujours visible aujourd’hui.

Plan du site